Exposition de peintures : "Vertiges chromatiques" (Eliora)
[Eliora BOUSQUET] - [Art Annonces] - [Mercredi 5th, Mai 2010]

VERSION FRANCAISE :

Prochaine exposition :
Mai 2010 - Paris, France



Collection présentée :
"Vertiges chromatiques" (art abstrait) ►►► Visiter la galerie en ligne
Exposition personnelle - Entrée libre - Vente des tableaux posible sur place
Dates : du Me. 5 Mai au S. 5 Juin 2010
Vernissage : Mercredi 5 Mai 2010 à 18h30 sur invitation
Jours et horaires d'ouverture : du Lundi au vendredi de 10h30 à 19h00 et le Samedi de 13h00 à 19h00
Lieu : Boutique OPERA STYLOS - stylos, montres et accessoires de luxe
Adresse :  26, Boulevard des Italiens 75009 PARIS ►►► plan d'accès (Source : Mappy)
M° : Opéra (L.7,8,9) ou Richelieu Drouot (L.8,9) ►►► Plan du métro parisien
Demandes d'invitations et informations visiteurs : cliquez ici
Infos presse : rp-expos@e-bousquet.com
►►► Téléchargez et imprimez le carton d'invitation : Version 1 (R/V)- version 2
►►► Téléchargez et imprimez (ou diffusez !) le flyer : cliquez ici

Histoire de la collection "Vertiges chromatiques" :

Pour Eliora, la peinture est un langage à part entière qui trouve sa forme dans la musicalité des choses, impose son propre rythme, son propre mouvement, enchaîne les thèmes en cadence, jusqu'à atteindre une certaine harmonie. Peut-être est-ce pour cela que le titre de sa collection fait clin d'œil aux « Fantaisies chromatiques » de Jean-Sébastien Bach… Après tout, peut-on mettre un bémol au fait de comparer la peinture à de la musique, alors que toutes deux ne peuvent exister qu'à travers l'utilisation d'une « gamme de tons » harmonieusement orchestrés? En outre, ne parle-t-on pas d'art abstrait « lyrique » ?

Cependant, si les tableaux d'Eliora pouvaient émettre des sons, leur musique aurait un côté plus « jazz » que classique : elle serait inventive, totalement improvisée autour de thèmes, largement instinctive quoique maîtrisée, à la fois douce, provocante et imprévisible. Elle serait aussi porteuse de messages ; une musique assez complexe, en somme, bien que simple en apparence… car lorsque l'on croit voir une image, deviner un symbole, comprendre le sens du tableau, on le retourne, et là… d'autres images apparaissent ; on ne sait jamais quels thèmes s'enchaîneront jusqu'à la fin de la mélodie, ni quelle couleur attribuer au morceau joué. Pour que les couleurs sonnent bien entre elles, il faut qu'elles vibrent, qu'elles « swinguent » sur la toile, comme autant de notes qui se posent, s'enchaînent et s'accordent sur la partition de la vie.

Si la peinture d'Eliora mêle la couleur au geste de façon « brute », presque instinctive, c'est parce qu'elle se veut assez vivante pour que tous les sens se mettent au diapason…

(Source : EB - Extrait du dossier de presse)

ENGLISH VERSION :

Next exhibition : May 2010 - Paris, France

Collection : "Chromatic Fantasiae" (abstract art)
►►► Visit my online gallery

Dates : from May 5 to June 5, 2010
Private Viewing : May 5, 2010 - 18:30 pm (with invitation)
Opening Days : Monday to Friday from 10:30 to 19:00 and Saturday from 13:00 to 19:00
Place : OPERA STYLOS
Address : 26, Boulevard des Italiens - 75009 PARIS
Map : click here (Source : Mappy)
M° : Opéra (L.7,8,9) or Richelieu Drouot (L.8,9) ►►► Map of the parisian subway

Personal Exhibition - Free entry - Possibility to buy the paintings
Invitations & visitors information : click here
Press Information : rp-expos@e-bousquet.com

More information about the "Chromatic Fantasiae" Collection :

For Eliora, painting is a form of language per se, a unique language which stems from the musicality of the world, a language with its own rhythm and tempo and movement, associating shapes and colours to form a harmonious ensemble. Hence the title of this collection, a reference to J.S Bach's beautiful "Chromatic Fantasiae"… After all, can one really tone down the comparison between painting and music, when both intrinsically consist of a whole range of tones, harmoniously put together ? Furthermore, doesn't one speak of "lyricism" in abstract art ?

However if Eliora's paintings could be put to music, what you would hear would be closer to jazz than to classical music – an impulsive music, instinctive yet controlled, and improvised around a leading theme ; a music all at once gentle, daring and unpredictable, and full of meaning ; in short, a seemingly simple yet complex music. In the same fashion, the true and full messages and symbols of a painting are rarely accessible at first glance… You can never tell how many layers and themes will appear, unless you are prepared to study the composition to the full.

For colours to work harmoniously, they must vibrate, they must dance on the canvas like so many notes dotted on the score of Life. Eliora's paintings burst with life, associating colour and movement in a vibrant, seemingly instinctive manner - they call on one's senses to vibrate in unison...

(Extract from Eliora's Press Kit)




Commentez cette page


All Art On Line .com


Advertising





Publicité


File Attachment Icon
T-73246.jpg