Abstraction Figurative
[Jerry Delfosse] - [Art Galerie] - [Mercredi 17th, Mars 2010]

 

Espace Art Gallery vous présente son agenda trimestriel : mars - mai 

 

L’Espace Art Gallery a le plaisir de vous présenter du 17/03/2010 au 04/04/2010 l’exposition « Abstraction Figurative ». Le VERNISSAGE a lieu le 17/03 de 18 h 30 à 21 h 30 et l’exposition du mardi au samedi inclus de 11 h 30 à 18 h 30.

 

 

Monika Macken (Be)

 

« On ne trouvera que peu de traces humaines dans mon œuvre. Ici et là, un visage aux yeux fermés, une affiche dans le métro. Le monde de ma peinture n’a rien en commun avec la réalité visible, c’est un univers de souvenirs, de paroles usées, d’impressions fugaces, de légendes oubliées. Dans les premières œuvres, les coloris sont exubérantes et exotiques, pleins de magie et de rafales de bonheur.

 

A présent, un calme intense a remplacé la fougue et chaque tableau se construit lentement, couche après couche, sur fond de musiques nostalgiques. Symboles et signes se tournent vers une vie antérieure, faisant renaître des émotions que l’on croyait oubliées. Motifs et couleurs se fondent en paysages brumeux et villes endormies. Chaque œuvre est une histoire sans début et sans fin, ne laissant jamais deviner quelle sera le message de l’œuvre suivante. La peinture reste à toujours une expérience aventureuse, un saut dans le mystère du néant ».

 

Cloo Potloot (Be)

 

Cloo est une artiste peintre passionnée. Depuis une dizaine d'années elle réalise des huiles et acryliques sur toile dans le style abstrait. Elle peint selon son inspiration du moment et a une palette très diversifiée. L'œuvre de Cloo est des fois capricieux et complexe, colorée et exubérante, certaines fois réservée, discrète et sombre mais jamais neutre. Chacun peut y trouver une partie de soi .....

 

Dominique Milleville (Fr)

 

« Il est vraisemblable que ma démarche artistique est une résultante de mon histoire et de mon environnement. Chacune de mes œuvres, est inscrite dans le même registre, comme marquée par un geste répétitif et obsessionnel. La grande et belle rencontre fut celle de Camille Claudel. Son œuvre a influencé et inspiré ma propre créativité.

 

Bien sûr des artistes comme Giacometti ou Niki de Saint-Phalle furent eux aussi une grande source d’inspiration. D’ailleurs mes premières sculptures de femmes étaient soit très longilignes, soit volumineuses mais toujours gracieuses. Aujourd’hui, mon travail artistique a évolué et est le fruit d’un long cheminement intérieur. Mes sculptures sont plus harmonieuses aussi bien dans leurs formes que dans leurs proportions. Je souhaite susciter chez le spectateur le plaisir visuel et l’envie de les toucher. Le corps de la femme continue à me fasciner, il permet d’exprimer autant la grâce que la fragilité, la force ou l’émotion. Un mouvement de dos, un cou penché, une musculation accentuée retranscrivent une grande sensualité ou une agréable jouissance contemplative »

 

 

 

 

Sandrine Boutté (Fr)

 

Le corps dans tous ses sens

 

Les sculptures de Sandrine Boutté évoquent le mouvement impossible et mélodieux, la ligne du corps qui ne cesse pas de commencer, la souffrance en beauté, la sensualité qui dépasse les limites, l’ambiguïté du sexe. Dans les torsions harmonieuses des corps, les rôles se mélangent et les liaisons surgissent. Source incontournable de la vie de l’artiste, la danse offre une inspiration incontestable à son œuvre.

 

Née le 29 octobre 1966 à Enghien-les-Bains, 32 ans, Sandrine Boutté est danseuse et sculpteur. Petite, elle se faisait déjà remarquer dans les musées, touchant et caressant les sculptures, ne pouvant s’empêcher de suivre avec les mains ces belles lignes et ces formes voluptueuses. Pourquoi ce rapport physique avec l’art serait-il interdit ?

 

La sculpture prend naissance au creux des mains pour s’offrir ensuite, afin de transmettre au public cet attouchement sensuel de l’artiste lors de la création.

 

L’œuvre comme la femme est polyvalente. Sandrine Bouté exploite chaque matière pour ce qu’elle est : elle a un lien complice avec la terre ; le plâtre prend forme avec spontanéité ; la tronçonneuse et le ciseau conversent avec le bois à coups déterminés.

 

Kirsten Kettenmann

 

 

A voir du 17/03/2010 au 04/04/2010 au 35 rue Lesbroussart à 1050 Ixelles.

Ouvert du Mardi au Samedi inclus de 11 h 30 à 18 h 30.

Et sur rendez-vous le dimanche.

Plus d'infos : http://www.espaceartgallery.be  et  sur

http://artsrtlettres.ning.com/profile/EspaceArtGallery?xg_source=profiles_memberList

 

Mail de la Galerie: eag.gallery@gmail.com




Commentez cette page


All Art On Line .com


Advertising





Publicité


File Attachment Icon
T-35380.jpg