Carson, une valeur sûre... Le carsonisme
[Colette Richelieu] - [Art Annonces] - [Dimanche 11th, Octobre 2009]

MAGAZINE PRESTIGE
Octobre 2009

Maître Charles Carson, intronisé Artiste de l'année 2009

Par Marie-Josée Turcotte

Maître Charles Carson, un «Héros de la Créativité»

Les amoureux et collectionneurs d’oeuvres d’art connaissent son nom. Ses mosaïques ont été souvent comparées avantageusement aux meilleures oeuvres de Riopelle des années 50 et 60. Mais là s’arrête la comparaison,car Maître Charles Carson a su trouver sa propre essence, au point où des historiens et experts en art internationaux utilisent maintenant le terme « carsonisme » pour décrire sa forme d’écriture picturale. Récemment intronisé Artiste de l’année 2009 lors du gala Academia XXI tenu au Musée des beaux-arts de Montréal, Carson a obtenu cette reconnaissance de grande valeur en tant que l’un des plus grands peintres contemporains actuels.

Né à Montréal en 1957, le parcours de Charles Carson, comme celui de bien des artistes, est marqué par le doute et jalonné d’incertitudes. Adolescent, il découvre sa passion pour la peinture. C’est à partir de 1983 que Carson se consacre entièrement à son art. Des historiens, écrivains et experts en art reconnus, tels que Louis Bruens, Guy Robert, Jacques de Roussan et Robert Bernier (au Québec), ont analysé son oeuvre pour en révéler toute son originalité. Grâce à son immersion quotidienne dans le monde des arts, maître Carson a compris très tôt l’importance de créer et non de reproduire, ce qui devint la clé de son succès.

Le temple de la renommée

Au cours des 30 dernières années, en plus d’avoir vécu une dizaine d’années en Amérique latine, il a voyagé et exposé partout dans le monde. Le nombre de récompenses, de distinctions et de prix reçus a propulsé l’artiste au temple de la renommée des peintres immortalisés.

Au printemps dernier, Carson a également fait la page couverture du prestigieux magazine américain Fine Art Magazine, dans lequel il a été sélectionné, parmi les grands peintres
américains, comme l’un des sept « héros de la créativité » par les deux éditeurs, Victor et Jamie Ellen Forbes.

Durant la même période, Christian Sorriano, éditeur, expert et président de Drouot Cotation à Paris, donnait son opinion d’expert chevronné sur l’oeuvre de Carson dans une courte analyse : « Pour un vieil expert comme moi, écrivait-il, il n’y a ni secret ni mystère, en art, les copistes, les imitateurs et les opportunistes sont vite démasqués. Tous ces barbouilleurs peignant sans âme, sans émotions et sans frissons, des champs, des fleurs, la mer, des corps ou des visages, et qui s’improvisent du jour au lendemain “artiste”.

À l’écart des modes et de la facilité, Charles Carson décline toutes les facettes uniques de son immense talent poétique, en offrant dans chacune de ses oeuvres, un souffle de vie, sa vie, afin qu’elles interrogent et réjouissent
l’oeil et l’esprit des connaisseurs qui les accrochent sur les murs de leur quotidien.

Charles Carson a creusé son sillon vers la postérité artistique, car aujourd’hui on dit c’est un Carson, comme on dit c’est un Picasso, un Matisse, un Warhol, un Basquiat et tous les autres artistes immortels. »

« Mon tableau préféré est celui qui cogite dans mon subconscient, celui qui n’est pas encore fait… »

Au-delà de la reconnaissance

« Ces encouragements ont eu un effet positif sur l’énergie que j’ai toujours apportée à ma peinture, admet Charles Carson. Mais les honneurs ne peuvent être le moteur principal d’une carrière d’artiste-peintre. Ce n’est pas suffisant pour le motiver. Je pense que chaque artiste doit puiser son inspiration dans son énergie vitale. Pour ma part, je sais depuis très longtemps que la peinture est l’essence de ma vie et cela s’est confirmé depuis lors. »

Ce dont Carson se dit le plus fier parmi tous ses accomplissements — outre sa famille — c’est d’être parvenu à gagner sa vie grâce à son art, ajoutant qu’il a de plus en plus de liberté pour s’y adonner. « Il existe beaucoup
de bons artistes, mais malheureusement, peu ont la chance de faire comme moi et c’est dommage. Ce métier est très difficile.» Lorsqu’il regarde derrière, il est également fier de son parcours artistique et de l’évolution
de son oeuvre. L’association Galleria Centro Storico de Florence a d’ailleurs honoré Carson comme lauréat Oscar della Cultura à la galerie Centro Storico à Florence. Et de quel tableau est-il le plus fier ? Après réflexion, il répond : « Mon tableau préféré est celui qui cogite dans mon subconscient, celui qui n’est pas encore fait… »

L’art… de se surpasser

Et que réserve l’avenir à maître Carson ? « J’ai décidé de consacrer les deux prochaines années à la création d’oeuvres muséales, répond-il. Il y a longtemps que je désire peindre des murales et des toiles de grands formats. Je vais donc me faire plaisir, voyager et peindre afin de créer et de me surpasser. »

Après avoir publié une centaine de biographies de personnalités, l’auteure et journaliste depuis 1968 à La Presse, Anne Richer, s’est laissé entraîner par le récit fascinant et passionné de Charles Carson en proposant une récente biographie intitulée Carson, sa vie, son oeuvre, publiée aux éditions Américor média dans la série Art de Vivre. Elle raconte le parcours d’un artiste de cinquante ans, dont l’oeuvre a déjà laissé une empreinte dans le monde. Chose certaine, nous n’avons pas fini d’être éblouis par le talent de ce créateur.

Charles Carson est représenté en permanence dans plusieurs galeries à l’échelle nationale et internationale et au Québec, dont:

Galerie d’art Beauchamp:
10, rue du Sault-au-Matelot
(coin côte de la Montagne), Québec

Galerie d’art Richelieu :
7903, rue Saint-Denis, Montréal

Information
Courriel : info@charlescarson.com
Sites Internet : www.charlescarson.com
et www.carsonisme.com




Commentez cette page


All Art On Line .com


Advertising





Publicité