LEVESQUE, HIBBANE, LEROT chez Intimerrance
[Annick TERWAGNE] - [Art Galerie] - [Vendredi 11th, Mai 2007]

Beauté, pureté de vie, amour, tendresse, enfants d’ici, enfants d’ailleurs, douceur, .., des mots qui s’expriment au travers les traits colorés du pinceau, de la plume, du pastel, de la terre cuite pour traduire toutes les passions humaines de trois artistes régionaux.

La galerie Intimerrance présente du 11 mai au 2 juin 2007 les œuvres des peintres hennuyers Christine LEVESQUE (Manage) et André LEROT (Marcinelle) et de la sculptrice Fatima HIBBANE (Tarcienne).

Christine LEVESQUE est attirée par le dessin depuis sa plus tendre enfance mais c’est à l’âge de 14 ans qu’elle entame des cours à l’institut des Arts et Métiers de Nivelles.

En 1980, Christine LEVESQUE entreprend, en autodidacte, la peinture à l’huile en s’aidant de livres consacrés à l’étude de cette technique et en visitant un grand nombre d’expositions.

Christine LEVESQUE perfectionne son dessin et explore d’autres techniques aussi diversifiées que le pastel, l’aquarelle, la sanguine, le crayon en suivant successivement les cours de Monsieur J. RANSY à l’académie des Beaux-Arts de Châtelet, de Monsieur J-M. WATREMEZ à l’académie des Beaux-Arts de Binche et de Monsieur A. GOBERT à l’Ecole des métiers d’arts du Hainaut.

Les paysages représentent son approche initiale de la peinture mais son parcours artistique l’emmène vers la peinture figurative au travers de laquelle elle trace la sente qui la dirige vers le rêve et la poésie. Son thème de prédilection se fixe alors sur les enfants d’ici et d’ailleurs parce que ces enfants n’ont ni passé, ni avenir : ils jaillissent du présent, ce qui ne nous arrive plus guère.

Par sa sensibilité, Christine LEVESQUE a envie de vous transmettre toute la beauté et la pureté de la vie, afin que dans chaque trait de ses peintures, vous puissiez y découvrir un trésor, celui du rêve.

André LEROT aime rendre dans un portrait l'expression d'une personnalité à l'aide du fusain, de la plume ou du pastel. Il aime également découvrir l'ardeur d'un être par le rayonnement d'un clair obscur. Il exprime l'amour, la tendresse, la douceur par le biais des transparences. Il ravive, grâce au dessin, le souvenir industriel et minier de sa région. Il traduit les passions humaines par les vibrations mystérieuses des couleurs.

Issu d'une famille de décorateurs carolorégiens dont il poursuivit la tradition en entreprenant des études en Arts décoratifs et industriels, André LEROT, par sa motivation professionnelle, se tourne naturellement vers l'art de créer un univers chaleureux et convivial en utilisant le design ou le style recherché.

Depuis 1970, il exerce véritablement sa passion pour le dessin et la peinture artistique en adoptant, selon son inspiration, des styles variés tels que l’expressionnisme, le portrait, le surréalisme, ou la poésie illustrée.

Un visage, un poète, une atmosphère  l’inspire ! Alors, André LEROT traduit le verbe en image, principalement par l’huile et le fusain, ses matériaux de prédilection.

Homme infatigable, André LEROT suit aujourd’hui les cours de sculpture et de dessin à l’académie de Châtelet.
Ce sont donc de nouvelles œuvres qu’il accroche aux cimaises de la galerie Intimerrance, galerie qu’il connaît bien pour y avoir déjà exposer mais aussi pour y être constamment présent lors des vernissages.

Fatima HIBBANE est née le 12 avril 1947. D’origine marocaine, elle habite aujourd’hui à Tarcienne (Belgique) où elle exerce sa profession d’infirmière indépendante.

Fatima s’évade de son quotidien en pratiquant la sculpture en terre cuite. Son art lui permet d’exprimer toutes les émotions que les visages laissent apparaître.

Voici vingt ans, lorsqu’elle habitait Nivelles (Belgique), Fatima HIBBANE s’était tout d’abord inscrite à l’Ecole des Arts de Braine l’Alleud où elle a suivi un cours de dessin durant deux ans et un cours de peinture durant un an.
Lorsqu’elle a déménagé vers Charleroi, elle a poursuivi ses cours de peinture durant deux ans à l’Académie des Beaux-Arts. Un jour, comme Fatima était attirée par la sculpture en terre cuite, elle a réalisé une ébauche de corps de femme et l’a présentée au professeur qui lui a dit qu’elle était douée pour la sculpture et c’est ainsi que Fatima a suivi des cours auprès de Jean COENEN.

Son parcours l’a ensuite amenée à poursuivre sa formation durant plus de dix années à l’Académie de Châtelet où elle a terminé son premier cycle chez le professeur Roland DUBOIS. Son second cycle, Fatima vient de le terminer en juin dernier à l’école des Arts de Braine l’Alleud sous la conduite de Philippe DESOMBERG.
Pour son troisième cycle, Fatima pense sérieusement revenir à Châtelet pour des raisons de facilités.

Au travers de son art, Fatima HIBBANE aime exprimer les émotions sur les visages de ses sculptures. Lorsqu’elles sont placées les unes à côté des autres, on dirait vraiment que ces personnes entretiennent une conversation tellement les émotions se lisent sur leurs visages.

Un professeur a dit un jour en regardant les sculptures de Fatima : « c’est la première fois que je vois de l’art narratif en sculpture ».

A voir à la galerie Intimerrance du 11 mai au 2 juin 2007 aux heures d’ouverture suivantes : le mercredi et le samedi de 15 à 17 heures et le vendredi de 17 à 19 heures ou sur rendez-vous au 071/51.18.42 ou 0494/03.23.47. Entrée libre.
E.mail          : intimerrance@hotmail.com
Site Internet : www.galerie-intimerrance.com

 




Commentez cette page


All Art On Line .com


Advertising





Publicité


File Attachment Icon
T-73256.jpg